Cet article a déjà 9 mois. Les informations que vous y trouverez seront probablement d'une grande aide, cependant, on n'est jamais à l'abri de certains passages obsolètes. Vous êtes prévenu, bises.

Il y a un peu plus d’un an, j’ai réalisé une vidéo pour montrer comment je procède pour installer WordPress sur l’espace Web d’un de mes serveurs.

En effet, lorsqu’on lit « comment installer WordPress », cela commence souvent par : télécharger WordPress sur WP.org, ensuite dézippez-le sur votre ordinateur, et envoyez les fichiers sur votre serveur via FTP.

Mais c’est hyper long de procéder ainsi ! Quelle folie ! 😮

Voici la vidéo que j’avais réalisée pour montrer qu’il était beaucoup plus rapide que cela d’installer WordPress, comme un pro.

Allez directement à la seconde 0:00:40. 

Voici les commandes que je tape pour installer WordPress :

  • ssh -p22 monlogin@185.22.123.45 // pour me connecter en SSH (remplacez 22 par votre port SSH, à demander à votre hébergeur).
  • password // invisible lors de la saisie, c'est normal
  • ls // pour voir le contenu d'un dossier
  • cd // se déplacer dans votre répertoire /www/
  • wget https://fr.wordpress.org/wordpress-X.X-fr_FR.zip // prenez l'URL sur wordpress.org, téléchargement bien plus rapide qu'un upload FTP 
  • unzip wordpress-X.X-fr_FR.zip // dézip
  • mv wordpress/* ./ // pour déplacer les fichiers du dossier /wordpress/ dans notre répertoire racine web ./

Voilà, moins de 3 minutes. 

Si vous disposez d’un gestionnaire de fichiers Web comme celui proposé par cPanel, vous pouvez faire le dézip et le déplacement des fichiers du répertoire /wordpress/ via interface Web. C’est bien aussi 🙂

file-manager-cpanel-extract-unzip

Comment installer WordPress ? Mais tu nous prends pour des truffes ?

Euh, sorry ! Je pensais que tout le monde procédait ainsi, mais il y a quelques jours à peine, j’ai encore eu l’occasion d’échanger avec un professionnel sur Facebook qui ne comprenait pas pourquoi j’avais besoin d’SSH pour travailler de manière optimale. En voici un exemple avec cette install de WP.

Pour le reste, SSH est aussi indispensable à mes yeux pour tout un tas de tâches : déplacer des dossiers (migration de version dev à prod), faire des recherches dans les fichiers, installer et mettre en jour un thème premium issu de ThemeForest, faire de gros imports/exports SQL, ce genre de choses.

Si vous connaissiez déjà cette technique basique, veuillez m’excuser pour le dérangement. Je ne vous retiens pas plus longtemps, au revoir 😉

Vos commentaires sont très appréciés ci-dessous !

Veuillez cependant respecter les bonnes pratiques de commentaires sur les blogs, sinon votre message s'autodétruira après 10 secondes entre mes mains.

  • Vous devez avoir lu l'article, sinon je m'en rendrais compte, et boom !
  • Vous ne pouvez renseigner aucun mot clé SEO dans le champ "nom" (pseudo, nom de société, pas de souci).
  • Vous pouvez renseigner votre "Site Web", vous aurez un lien dofollow, je suis gentil. Par contre, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un lien qui sert à vous identifier en tant qu'individu (site de votre société, votre blog perso, votre chef d'œuvre WordPress...). Je refuse donc : les sites de vos clients, les pages internes que vous peinez à booster, les MFAs sans intérêt, les serruriers, rachats de crédits et autres saloperies.
  • Vous devez avoir un avis sur le sujet abordé (même contradictoire) ou au moins poser une question pertinente. Si vous souhaitez juste me montrer votre gratitude éternelle, faites-le avec un retweet ou un partage Facebook. Donc pas de "merci très bel article" qui n'apporte rien.

À vos plumes !