« Internet sera à l’économie du 21ème siècle ce que l’essence fut au 20ème siècle. » Alors que nous sommes encore aux prémisses de cette renaissance structurelle, cette citation de Craig Barrett (ancien président d’Intel) fait de plus en plus sens.

Loin de se cantonner à un microcosme d’experts, le web devient un support incontournable quelque soit le secteur : entreprises, associations / vie privée, vie publique etc. C’est dans cette configuration que de nouvelles solutions apparaissent, des solutions qui ont pour but de faciliter la création de sites et simplifier leurs organisations.

Dans cette quête d’accessibilité, une pléiade de propositions font leurs apparitions. Parmi elles, WordPress apparait comme l’alternative la plus citée : ce système de gestion de contenu propose un large panel de thèmes afin de faciliter la rédaction et l’agencement de contenu pour vos sites, notamment grâce aux interfaces WYSIWYG (What You See Is What You Get). Leur but : désencombrer l’utilisation de ces fameux codes HTML et CSS.

WYSIWYG : Qu’est-ce que c’est ?

Historiquement, le WYSIWYG se manifeste par exemple par une liste d’options de formatage, par cette « barre d’outils » qui apparait au dessus du champs de texte.

Elle permet notamment de mettre en forme le contenu de vos pages sans avoir à maitriser le langage HTML.

Exemple de code HTML :

Le WYSIWYG transforme donc votre rédaction en un code HTML comme ci-dessus, permettant ainsi la création de balises sémantiques qui ont pour rôle de communiquer aux outils d’accessibilité (Google, Ask etc.) la mise en évidence de chaque élément de votre texte.

Ne s’arrêtant pas aux caractères qui constituent votre contenu, les interfaces WYSWYG tendent de plus en plus à répondre aux problématiques de présentation (CSS).

En effet, la mise en forme des pages web s’avère être un problème majeur lors de la construction d’un site internet.

WordPress : La réponse aux problèmes de mise en forme

WordPress est un système de gestion de contenu (SGC ou CMS en anglais) open source qui a pour vocation de gérer intégralement plusieurs types de sites (blog, vente en ligne etc.).

Ainsi, ce logiciel propose plusieurs thèmes (gratuits et payants) visant à faciliter toutes les étapes de la création.

Au niveau du contenu, WordPress offre un grand nombre de fonctionnalités, que ce soit pour la rédaction de pages ou d’articles : on retrouve évidemment la barre d’outils correspondant aux options de formatage (voir section HTML plus haut), mais aussi des fonctions qui permettent d’insérer des fichiers multimédias, ou encore des plugins de formatage de texte afin de gérer plus précisément la typographie et le contenu.

Ainsi, WordPress propose de pousser la personnalisation du design de votre site grâce à plusieurs thèmes. Ces modèles de mise en forme graphique permettent donc de gérer les polices, et plus encore :

  • L’organisation et la présentation des éléments du site (menu de navigation, widgets, footer, liens, boite de recherche)
  • les images de fond
  • l’emplacement des différentes zones

Bien que remplis de fonctionnalités, la plupart des thèmes WordPress sont uniquement accessibles via le Back-end de votre site. Fort de leurs valeurs ajoutées, le temps de battement reste néanmoins générateur de problèmes. Voulant franchir cette dernière barrière, il semble que le présent et l’avenir des interfaces WYSIWYG se jouent au niveau du Front-end.

Front-end : La solution ultime

Modifier le contenu et le design de votre site internet directement sur votre Front-end ? Plusieurs thèmes WordPress (très souvent payants) proposent ce format, un format qui semble séduire de plus en plus.

Même s’il reste préférable de gérer certains détails via son Back-end, les qualités des thèmes permettant le Front-End apparaissent évidentes :

  • simplicité d’utilisation
  • gain de temps
  • visualisation immédiate des modifications

Dans ce front de bataille, un thème semble sortir son épingle du jeu : le thème Divi.

Bien que payant (proposition de licence lifetime) le thème Divi, au delà de sa faciliter à être customisé, fait notamment la différence grâce à son fameux Divi Builder. Cette extension permet ainsi de construire des pages et des articles directement via votre Front-end, et ce même avec une mise en forme complexe.

Les sites internet devenant la première vitrine de nos passions, de nos entreprises, de nos vies, l’action menée par WordPress et ses concurrents devient essentielle, et il se peut que de nouvelles innovations apparaissent encore dans les mois et les années à venir !

Vos commentaires sont très appréciés ci-dessous !

Veuillez cependant respecter les bonnes pratiques de commentaires sur les blogs, sinon votre message s'autodétruira après 10 secondes entre mes mains.

  • Vous devez avoir lu l'article, sinon je m'en rendrais compte, et boom !
  • Vous ne pouvez renseigner aucun mot clé SEO dans le champ "nom" (pseudo, nom de société, pas de souci).
  • Vous pouvez renseigner votre "Site Web", vous aurez un lien dofollow, je suis gentil. Par contre, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un lien qui sert à vous identifier en tant qu'individu (site de votre société, votre blog perso, votre chef d'œuvre WordPress...). Je refuse donc : les sites de vos clients, les pages internes que vous peinez à booster, les MFAs sans intérêt, les serruriers, rachats de crédits et autres saloperies.
  • Vous devez avoir un avis sur le sujet abordé (même contradictoire) ou au moins poser une question pertinente. Si vous souhaitez juste me montrer votre gratitude éternelle, faites-le avec un retweet ou un partage Facebook. Donc pas de "merci très bel article" qui n'apporte rien.

À vos plumes !