La lenteur de votre tableau de bord WordPress vous fait faire des cauchemars ? Vous vous sentez comme un escargot à chaque fois que vous voulez faire quelque chose sur votre site WordPess ?

En effet, une interface d’administration WordPress lente est ce qu’il y a de mieux pour flinguer votre productivité. Vous voulez terminer un travail important, mais à chaque fois que vous cliquez quelque part, vous avez l’impression de progresser dans des sables mouvants.

Périodiquement, cela peut même empêcher complètement votre Tableau de bord de se charger… Trop, c’est trop !

Se rendre directement aux 15 remèdes contre un Admin WordPress lent ↓

Récemment, pour un site WooCommerce utilisant également WPML, j’ai expérimenté ce problème de lenteur. En effectuant quelques recherches, je suis tombé sur cet article de WP Buffs (en anglais) : 13 slow WordPress dashboard remedies for a faster WP Admin. J’ai tellement apprécié celui-ci que je leur ai demandé l’autorisation de m’en inspirer pour partager toutes ces solutions à la communauté francophone.

Comment solutionner ces problèmes de lenteurs et accélérer la vitesse du back office WordPress ?

Votre admin WordPress se charge très lentement et il est grand temps de rétablir une vitesse de chargement décente.

15 remèdes pour résoudre les problèmes de vitesse du Tableau de bord WordPress

— Dans cet article ↓ —

Comment résoudre les lenteurs de WP Admin en backend ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je voudrais vous donner quelques suggestions sur la manière d’utiliser ces astuces.

L’ordre dans lequel vous appliquez ces optimisations est important. Je vous les présente dans l’ordre d’importance. Autrement dit, celles qui sont susceptibles d’affecter positivement la vitesse de votre votre back-end WordPress sont citées en premier !

Par exemple, vous constaterez que je vous propose de désactiver “L’object cache” et de basculer d’un thème à l’autre. Cependant, “L’object cache” est beaucoup plus susceptible de ralentir votre admin WordPress que le sera votre thème. Donc, n’essayez de changer de thème (conseil cité en dernier dans cette liste) que si toutes les autres options ne vous ont pas donné satisfaction.

C’est bon ? Ok, creusons le problème de l’admin WordPress lente.

1. Vérifier et diagnostiquer tout problème de connectivité avec le serveur

Avant de commencer à travailler sur d’autres problèmes, assurez-vous que la lenteur de votre tableau de bord WordPress n’est pas due à votre connexion Internet. Par exemple, si votre navigation sur Internet est lente, il vous suffit généralement de redémarrer votre routeur ou de tester l’accès avec la connexion de votre périphérique mobile (4G ou autre).

Pour la connexion de votre serveur, les mêmes problèmes réseau peuvent se poser.

Si vous êtes sur un hébergement partagé, il se peut que d’autres sites utilisent votre bande passante, ce qui peut provoquer des ralentissements. Sur des hébergements mutualisés, il est également possible que vous soyez sur un serveur qui est actuellement surchargé, car il n’est pas simple pour un hébergeur de savoir quand il doit commencer à remplir chaque nouveau serveur.

Pour ce genre de problématiques, il peut être nécessaire de contacter ou de vérifier du côté de votre hébergeur Web pour vous assurer que le problème ne vient pas de lui.

Vous pouvez commencer par visiter le site Web de l’hébergeur et vérifier sa page de statuts publique, où vous retrouverez tous ses serveurs, dont le vôtre.

Voici par exemple la manière dont l’hébergeur EasyHoster met à disposition de ses clients, une page publique attestant de son “Uptime” trimestriel, avec des informations sur les performances de ses serveurs :

Disponibilités (Uptime) des hébergements EasyHoster
EasyHoster assure un taux de disponibilité (Uptime) de 99,97%
Performances des hébergements EasyHoster
Ci-dessus, vitesse de chargement de la page de test monitoring sur un serveur EasyHoster.

2. Choisir un meilleur hébergeur ou changer de plan d’hébergement

Vous voudrez sans doute attendre d’avoir épuisé toutes les autres options avant de passer à l’optimisation nucléaire 😁 Cependant, le fait est que, les lenteurs de votre interface d’administration peuvent provenir d’un Serveur Web dont les ressources sont saturées ou limitées. Et dans un tel cas de figure, il n’y a que peu de choses que vous puissiez faire sur votre plan d’hébergement actuel. 

Les conseils qui suivent vont vous aider à réduire la pression que vous mettez sur votre compte d’hébergement. Par contre, il est vraisemblable que vos optimisations peuvent ne pas suffire si vous payez actuellement moins de 100€ par an pour votre hébergement (désolé).

Par exemple, si vous utilisez conjointement WooCommerce & WPML, à moins d’être déjà hébergé sur un très bon serveur, il vous sera nécessaire de choisir une formule à la hauteur de votre site.

Vérifiez également que votre hébergeur utilise les dernières versions de ses solutions logicielles : Apache, PHP, MariaDB, etc.

Passer de PHP 7 à PHP 8 serait la cerise sur la gâteau 😉

Comment négocier de meilleures performances avec son hébergeur Web ?

Donc, si votre site commence à devenir trop lourd, vous devriez soit :

  • choisir un hébergeur offrant de meilleures performances (voir mon conseil ci-dessous ↓),
  • ou mettre à niveau votre plan d’hébergement actuel (par exemple, la RAM et le CPU) en restant chez votre hébergeur.

Si vous êtes content de votre hébergeur actuel, vous devriez faire ceci :

  • Ouvrez un ticket auprès de votre support technique pour discuter avec l’hébergeur
  • Demandez-lui si votre compte d’hébergement atteint ses limites actuelles ou si votre serveur a beaucoup de charge (load)
  • Demandez-lui si augmenter la RAM et le CPU de votre compte d’hébergement pourrait améliorer la vitesse de votre Tableau de bord WordPress

Et si votre hébergeur n’est pas du genre à répondre à ce genre de demandes, lisez la suite ! 🙂

Donc, si vous êtes déçu par certains aspects de votre hébergement actuel ou si votre hébergeur n’est pas très coopératif, c’est le bon moment pour faire le grand saut. La plupart des Hébergeurs WordPress pourront migrer votre site gratuitement. Vous ne devriez même pas investir votre propre temps à faire le transfert.

Hébergeurs Web recommandés pour un maximum de performances

L’hébergeur que je vous recommande en priorité est EasyHoster (c’est le mien 😁).

EasyHoster, l’hébergeur WordPress par excellence :

C’est, je pense, celui qui vous fournira la meilleure assistance qui soit pour l’optimisation de la vitesse de chargement de votre site WordPress, que cela soit pour le backend, comme le frontend. EasyHoster a un excellent service client et offre tout ce dont vous pourriez avoir besoin pour rendre votre site rapide et sécurisé. De plus, il se chargera avec plaisir de transférer gratuitement votre site, sans que vous n’ayez à lever le petit doigt.

Hébergement WordPress

Grâce au code promo BIENVENUE15, vous bénéficiez de 15% de remise sur votre première commande EasyHoster.

En revanche, si vous cherchez plutôt une grande enseigne ayant pignon sur rue, j’ai ce qu’il vous faut !

DigitalOcean, VPS très performants et pas chers :

DigitalOcean est un fournisseur de serveurs cloud haute performance aux tarifs imbattables.

Il ne dispose pas de support technique à proprement parler, car ils préfèrent privilégier leur Documentation et leur Centre d’aide. Cependant, DigitalOcean dispose de tous les auto-installeurs dont vous pourriez rêver et ceux-ci sont très fonctionnels.

En quelques clics, vous pouvez déployer sur votre VPS Cloud, une installation de Plesk ou cPanel. Vous vous retrouverez ainsi avec une interface conviviale sur laquelle vous pourrez installer et gérer vos sites Web. Les services de DigitalOcean vous permettent même de faire des snapshots de vos machines virtuelles, afin de disposer de vos propres sauvegardes. Cela nécessite simplement un peu plus de maintenance et de compétences techniques qu’un hébergement totalement infogéré. Par exemple, dans ceux d’EasyHoster, les backups sont directement inclus dans tous les plans d’hébergement.

En vous inscrivant à DigitalOcean via mon lien d’affiliation, vous recevrez 100$ offerts sans engagement (idéal pour tester un VPS) →

3. Vérifier qu’il ne s’agit pas de l’ensemble du site

Si votre site WordPress est lent partout, y compris sur la partie publique visible aux visiteurs et sans être connecté en tant qu’administrateur, c’est que le problème est différent que, seulement, un backend WordPress lent.

Si c’est le cas, vous devriez peut-être switcher sur un thème WordPress rapide et installer un plugin de cache.

4. Augmenter la mémoire allouée à WordPress

Voici un conseil personnel qui n’avait pas été évoqué dans l’article de WP Buffs.

Pensez à allouer plus de mémoire RAM aux requêtes de WordPress !

La valeur par défaut pour un site WordPress classique est de 40M, ce qui est beaucoup trop peu à mon avis.

Pour augmenter cette limite de mémoire, ajoutez ces lignes de code dans votre fichier wp-config.php situé à la racine de votre installation de WordPress.

define( 'WP_MEMORY_LIMIT', '128M');
/* Envisager 256M seulement à partir d'une offre d'Hébergement Premium */

define( 'WP_MAX_MEMORY_LIMIT', '368M' );
/* Envisager 512M seulement à partir d'une offre d'Hébergement Premium */

Pour une installation classique, n’hésitez pas à monter doucement jusqu’à 128M.

Divi, WPML et WooCommerce, de leur côté, préconisent idéalement d’aller jusqu’à 256M, à condition d’avoir choisir un bon hébergeur. Cela démontre bien à quel point certains plugins sont consommateurs de ressources et nécessitent un bon hébergement.

5. Supprimer tous les thèmes et plugins inutiles, obsolètes ou inutilisés

Les plugins et thèmes WordPress peuvent causer des problèmes si vous n’utilisez pas les bons, si vous en utilisez trop, ou si un conflit imprévu survient entre eux.

Si vous aimez varier les thèmes et les plugins (et je parie que vous aimez 😉), faites l’effort de vous restreindre pour éviter d’installer ceux qui sont inutiles, obsolètes ou qui causent des conflits avec d’autres plugins/thèmes. Cela signifie qu’il faut supprimer tout ce qui correspond à l’une des catégories suivantes :

  • Vous ne l’utilisez pas, ou presque jamais.
  • Il fournit une fonctionnalité qui n’est pas vitale à votre projet.
  • Il n’est plus mis à jour (+1 an on s’interroge, +2 ans on trouve un remplaçant).
  • Il n’est plus supporté par son développeur, qui ne répond plus aux questions support d’ailleurs.
  • Il crée plus de problèmes que ce qu’il n’apporte de bénéfices.

Moins vous vous encombrez de plugins, plus il sera facile de résoudre les problèmes de performance (et de sécurité) s’ils devaient survenir.

6. Faire les mises à jour de WordPress, du thème et des plugins

Si votre tableau de bord WordPress devient lent juste après les mises à jour de WordPress, des plugins et du thème, ou l’installation d’un nouveau plugin, c’est peut-être ce récent changement qui est la cause du ralentissement.

Malgré la qualité de la documentation de WordPress pour les développeurs, il arrive que les différents plugins utilisés entrent en conflit. Certains plugins peuvent lancer des requêtes MySQL particulièrement longues et cela peut notamment se diagnostiquer avec un plugin gratuit tel que Query Monitor.

Un plugin mal optimisé ne suffit pas pour faire tomber le site Web, ni afficher un écran blanc ou une erreur critique, mais cela peut facilement allonger les temps de chargement de votre dashboad WordPress de plusieurs secondes !

Dans ce cas de figure, il est d’abord nécessaire d’identifier le plugin responsable du ralentissement. Pour cela, il existe bien sûr QueryMonitor, mais ce plugin est assez complexe à utiliser et ne donne pas toujours des résultats clairs et complets.

De plus, QueryMonitor lui-même ralentit considérablement le dashboard WordPress !

À ce jour, la meilleure technologie du marché pour les audits de performances automatiques semble être PHP X-RAY.

Hébergement XRAY EasyHoster
Sur la capture d’écran ci-dessus, X-RAY identifie très facilement les 2 plugins consommateurs de ressource et qui ralentissent le backend WordPress.

Comme vous pouvez le voir sur la capture ci-dessus, PHP X-RAY est présent chez l’hébergeur EasyHoster. Ce module cPanel est capable d’identifier très clairement et très rapidement quel plugin ralentit votre backoffice WordPress.

Lorsque vous savez quel plugin ralentit votre admin WordPress, il peut être intéressant d’aller chercher du support auprès du développeur du plugin :

  • Lisez la documentation du plugin pour savoir s’il existe un réglage permettant d’alléger sa consommation de ressources.
  • Contactez le développeur, via son forum de discussion ou s’il n’en a pas, via son formulaire de contact, afin de lui signaler le problème de son plugin.

Dans tous les cas, soyez toujours attentif aux mises à jour de votre site WordPress. Si vous gérez un site important, comme un eCommerce réalisé avec WooCommerce, les mises à jour automatiques de WordPress ne sont peut-être pas faites pour vous ?

Avant d’entreprendre vos travaux de mises à jour de plugins etc, assurez-vous d’avoir une sauvegarde facilement restaurable en 1 clic, comme celles proposées par EasyHoster CodeGuard.

EasyHoster CodeGuard
EasyHoster met à disposition de ceux qui le veulent, CodeGuard Backup, vous permettant de lancer des sauvegardes et les restaurer en 1 clic.

Un tel dispositif vous permet de facilement revenir en arrière si votre maintenance WordPress casse ou détériore quelque chose.

Ensuite, vous pourriez attendre qu’un correctif soit publié, avant de mettre à jour les plugins problématiques.

7. Supprimer les plugins consommateurs de ressources

Certains plugins WordPress jouent beaucoup sur les performances du tableau de bord. Les coupables habituels sont :

  • WPML
  • les extensions WooCommerce
  • Quelques plugins SEO/Analytics
  • Broken Link Checker
  • Query Monitor
  • W3 Total Cache
  • WP Rocket…

Effectivement, WP Rocket par exemple, peut parfois poser des soucis de surcharge. Il peut y avoir un préchargement en boucle (par exemple, en cas de présence d’un formulaire en pied de cache, impossible à mettre en cache). De même, suite à une migration, les settings doivent souvent être “Reset”, donc, complètement effacés et recréés, via désinstallation totale.

Comment reset WP Rocket admin lent ?
Pour dépanner WP Rocket, téléchargez vos Settings, ensuite désinstallez entièrement WP Rocket, puis réinstallez WP Rocket, enfin réimportez vos Settings.

WPML et WP Rocket ne sont pas les seuls à pouvoir faire apparaitre des lenteurs de Tableau de bord, à cause d’une mauvaise configuration ou d’un conflit.

On comprend vite que diagnostiquer “Quel plugin WordPress ralentit le Tableau de bord” n’est pas une mince affaire. Il peut donc être extrêmement utile de s’aider d’outils de diagnostics.

Utiliser un plugin gratuit comme Query Monitor ou P3 (Plugin Performance Profiler) peut aussi vous aider à trouver certains plugins mangeurs de ressources.

Si vous choisissez d’installer P3 Profiler, après activation, rendez-vous dans Outils → P3 Plugin Profiler :

accélérer wp-admin
Vous verrez ainsi apparaitre des statistiques vous permettant d’identifier certains plugins consommateurs.

Query Monitor est un autre plugin de qualité qui peut vous aider à trouver les poids morts de vos extensions (aussi bien que d’autres zones problématiques dans votre site).

Query Monitor slow long request
Le grand défaut de ces plugins de diagnostics WordPress, c’est que bien souvent, ils se limitent à l’analyse des requêtes MySQL réalisées par tous les plugins WordPress, mais pas toujours les délais de chargement côté PHP.

Comme indiqué plus haut, veillez toujours à utiliser les dernières versions de vos plugins en effectuant toutes les mises à jour comme vous le faites pour WordPress.

Pour réaliser un diagnostic efficace sur base de ce type de plugin, effectuez un test manuel en désactivant tous les plugins et en les réactivant un par un. De cette manière, si un plugin particulier cause problème en ralentissant votre Admin WP, vous devriez être en mesure de le trouver. Dès que le plugin problématique sera désactivé, vous verrez immédiatement votre dashboard et votre hébergement être soulagés.

X-RAY, la meilleure solution de diagnostic du marché pour WordPress et les autres CMS

Si vous avez fait le choix d’un Hébergeur cPanel Premium comme EasyHoster, qui dispose de tous les modules avancés dans cPanel, vous devriez pouvoir y trouver le module d’audit de performance X-RAY.

PHP X-RAY admin lent
PHP X-RAY est selon nous le meilleur outil d’audit de performance automatique, disponible chez EasyHoster.

Cet outil de diagnostic externe lié à votre Hébergement cPanel vous permet de créer des audits sur 2 jours maximum, afin de révéler facilement tous les plugins WordPress qui ralentissent votre site ou votre Admin WP.

Voyez cette capture d’écran faisant apparaitre très simplement les plugins problématiques :

Hébergement XRAY EasyHoster
X-RAY est disponible dans tous les plans d’Hébergement EasyHoster.

Au final, si un plugin n’est pas essentiel au fonctionnement de votre site, vous devriez penser à l’abandonner.

En particulier si X-RAY vous annonce que :

  1. le plugin allonge considérablement le temps de chargement du dashboard
  2. le plugin fonctionne en permanence, à chaque chargement d’une page du Tableau de bord 

Si vous ne pouvez pas abandonner le plugin responsable du ralentissement de votre wp-admin, après l’avoir identifié, vous trouverez peut-être des informations utiles sur le forum de wordpress.org ou via le support officiel de l’extension. Cela vous permettra peut-être de solutionner le problème de lenteur, tout en conservant le plugin.

Mon cas concret avec WPML

Par exemple, en expérimentant une lenteur à cause de WPML, j’ai cherché “wp-admin slow wpml” dans Google. J’ai pu lire sur leur forum de support qu’il existe 3 options en particulier qui sont source de ralentissement…

  • WPML > Languages : désactiver “auto ID adjust state”
  • WPML > String translation : désactiver “track where strings appear”
  • WPML > String translation : désactiver “auto register strings”

En 2 mots, désactivez tout ça :

Attention aux logs de Wordfence & iThemes Security

Lorsque vous identifiez un plugin lent, vous pouvoir choisir de prendre le temps de mieux vous familiariser avec ce plugin gourmand en ressources, au lieu de l’abandonner brusquement.

En effet, il existe peut-être un paramètre que vous pouvez facilement désactiver pour accélérer votre Dashboard WP.

Nous verrons plus loin un exemple avec W3 Total Cache, mais en voici déjà un autre avec Wordfence :

Wordfence enregistre votre trafic au niveau du serveur, ce qui signifie qu'il inclut des données diverses.
Wordfence est un plugin de sécurité fantastique (mon préféré avec Sucuri).

Wordfence est bien noté, fiable et il tient ses promesses ! Cependant, il possède un paramètre qui Enregistre le Trafic en Direct, et qui, selon de nombreux utilisateurs, cause des problèmes de performance sur l’interface d’Admin de WordPress.

iThemes Security est un autre plugin qui enregistre de nombreux logs.

Si vous ne voulez pas vous retrouver avec une base de données énorme qui ralentit votre WP Admin, vous feriez mieux de désactiver les logs d’iThemes Security (les journaux), et nettoyez les anciens logs existants.

iThemes admin WP lent
iThemes Security enregistre beaucoup d’activités en base de données, ce qui peut ralentir celle-ci, en particulier dans l’administration de WordPress.

Moralité : Google est votre ami alors, Googlez vos plugins pour déceler les causes de baisse de performance !

8. Utiliser le plugin Heartbeat Control

L’API “heartbeat” (admin-ajax.php) est génial pour ses Sauvegardes automatiques de contenus que vous rédigez sur WordPress. Vous savez, le système qui vous permet de récupérer vos précieux textes, lorsqu’il y a un plantage de l’éditeur de WordPress.

De même, WP offre un excellent service de Révisions, pour retrouver d’anciennes versions de contenu. Le CMS gère également les Sessions multiples entre plusieurs utilisateurs WordPress.

Tout cela est possible grâce au Heartbeat et c’est super ! Mais, pas pour les performances 🙂

L’API de battement de cœur va envoyer un certain nombre de requêtes PHP, et cela peut causer un haut niveau d’utilisation du CPU sur votre compte d’hébergement. Cela peut donc ralentir votre admin WordPress.

Pour réduire la charge causée par l’API “heartbeat”, vous pouvez utiliser le plugin gratuit Heartbeat Control.

Installez et activez le plugin. Ensuite, rendez-vous dans Réglages→ Heartbeat Control.

Il est conseillé de configurer Heartbeat Control sur une valeur de 45 secondes maximum, pour réduire l’impact sur votre compte d’hébergement.

Je vous recommande de sélectionner “Allow only on post edit pages” et de définir la fréquence de beat à 45 à 60 secondes pour de meilleurs résultats.

Cela aura pour effet d’allonger le délai entre les Beats, partout sur votre WordPress, et cela désactivera totalement l’API sur les autres pages de votre back office WordPress.

De cette manière, vous bénéficierez toujours régulièrement de sauvegardes automatiques des articles en cours de rédaction (très utile pour éviter de perdre son travail), mais vous limiterez les petits coups de marteau donnés sur la tête de votre CPU 😉

9. Optimiser la base de données de votre WordPress

Ok, je doute que cela puisse complètement réparer un Tableau de bord WordPress lent à lui tout seul… mais optimiser votre base de données WordPress peut parfois vous donner un petit gain de performance.

Par défaut, WordPress enregistre des données peu utiles comme les révisions et les commentaires mis en corbeille, le tout stocké dans votre base de données. Utiliser un plugin comme WP-Optimize vous permettra de nettoyer toutes ces crasses et rationalisera votre base de données.

WP-Optimize vous permet aussi de supprimer des transients, mais WP Rocket le fait aussi très bien !

Je préfère ce dernier, car il est accessible à tous (pas trop complexe) et permet de planifier les nettoyages, par exemple, tous les mois.

Pour télécharger WP Rocket avec une promotion de 10%, n’hésitez pas à passer par mon lien d’affiliation →

Ensuite, pendant que vous êtres centré sur votre base de données, il est intéressant de passer faire un petit tour sur phpMyAdmin !

Dans phpMyAdmin, en classant les Tables de votre base de données WordPress par Taille, vous pourrez rapidement déceler si l’une de vos tables s’est mise à devenir énorme (plus de 300 Mo).

Admin WP lent à cause d'une Table MySQL énorme (phpMyAdmin)
Classez les Tables MySQL grâce à la colonne par “Size” dans phpMyAdmin.

Si l’une de vos Tables vous parait démesurée sans que cela soit justifié, entrez dans la Table pour vérifier ce qu’il se passe de plus près. Comme nous l’avons vu précédemment, certains plugins enregistrent une quantité astronomique d’entrées en base de données, parfois bêtement.

10. Supprimer les Transients WooCommerce

Si vous utilisez WooCommerce, parfois, les “transients” créés peuvent ralentir votre tableau de bord. Pour faire court, les transients servent à stocker en base de données le résultat de certains appels de fonctions. C’est encore une fois une sorte de cache, pour aller plus vite.

Ces Transients ont une raison d’être, mais ils peuvent aussi encombrer votre base de données si vous n’y prêtez pas attention.

Le plugin gratuit Transients Manager de WP Beginner vous permet de gérer vos transients et supprimer ceux qui sont expirés. Si vous avez un gros site WooCommerce, exécutez-le une fois pour voir si cela améliore quelque chose pour vous.

11. Renvoyer une version propre de wp-admin et wp-includes

Voici un tout dernier recours. Si vous êtes toujours en difficulté à cause d’un dashboard lent, vous pouvez tenter d’uploader une version propre de wp-admin et wp-includes sur votre serveur.

Manuellement, vous pouvez télécharger simplement la dernière version de WordPress et renvoyez uniquement ces deux dossiers sur votre espace d’hébergement, par exemple, via le File Manager de cPanel.

File Manager ou Gestionnaire de fichiers d'un Hébergement cPanel
Votre Hébergement cPanel vous offre un bien meilleur Gestionnaire de fichiers que FTP.

Semi-automatiquement, dans l’onglet Mises à jour de WordPress, vous pouvez réinstaller une copie fraîche des fichiers du cœur du CMS, et puisque vous n’avez rien hardcodé dans les fichiers de WordPress, vous ne risquez pas de casser quoi que ce soit dans votre site.

Réinstaller les fichiers du coeur de WordPress pour un Admin WP lent
La fonctionnalité de réinstallation des fichiers du cœur de WordPress peut ne pas fonctionner si votre site est actuellement infecté par un malware (piratage) qui tente de vous empêcher d’effectuer un nettoyage.

Bien sûr, même si vous ne devriez rien casser en rafraîchissant ces deux répertoires, il vaut toujours mieux faire une sauvegarde de votre site au complet avant d’écraser quoi que ce soit.

12. Demander un scan antimalware à son Hébergeur Web

Dans certains cas de figure, il peut arriver qu’une interface d’administration WordPress soit lente à cause d’un piratage du site Internet. Bien souvent, il s’agit d’une infection par malware.

Ce type de logiciel malveillant peut publier du spam sur votre site WordPress, sans même que vous ne vous en rendiez compte.

Par contre, pendant ce temps-là, ce sont des milliers de pages en Japonais qui sont référencées sur Google et vous envoient des milliers de visiteurs non qualifiés qui surchargent votre Hébergement Web.

Site WordPress piraté avec des résultats en japonais sur Google
Un piratage très fréquent sur les sites WordPress fait apparaitre sur Google des résultats associés à votre site, et en japonais !

En réalité, c’est plutôt Google et son Googlebot qui vont saturer votre site en cherchant à référencer ces milliers de pages inutiles qui plombent votre référencement.

La meilleure solution pour cela est de demander à votre Hébergeur de lancer un Scan anti-malware sur votre compte d’Hébergement.

Certains hébergeurs comme EasyHoster disposent même d’un anti-malware premium très performant nommé Imunify360 (à ne pas confondre avec la version gratuite, ImunifyAV).

Comme vous pouvez le voir sur la capture ci-dessous, cet utilisateur de WordPress a bénéficié du nettoyage automatique de 2 malwares.

Il n’a eu à s’inquiéter de rien. Il n’est même pas au courant que son site WordPress a été victime d’une faille de sécurité,

Imunify360 s’est occupé de tout nettoyer et sécuriser pour lui ↑

En effet, Imunify360 détecte en live tous les malwares présents sur le compte et les nettoie automatiquement sans créer de dommage à l’application Web qui bénéficie du nettoyage.

13. Désactiver le cache “database” et “l’object cache” de W3 Total Cache

Bien que W3 Total Cache puisse être un plugin efficace, c’est aussi un plugin assez massif. Une usine à gaz diront certains 🙂

W3TC inclut un nombre de paramètres stupéfiant avec lesquels vous pourrez vous amuser.

Tout ça, c’est bien pour les experts en la matière. Mais, pour les débutants, cela peut être source de beaucoup de confusion.

Cache de pages, Cache de navigateur, Cache de database, Object cache, oPcode cache, Memcached 😁 vous voyez l’idée.

Je me considère comme un utilisateur averti en ce qui concerne WordPress, mais toutes ces options me donnent toujours la tête qui tourne. Je n’ose pas imaginer comment les débutants doivent se sentir avec toutes les options de W3TC.

Vous voulez savoir comment les débutants réagissent ? Ils voient ceci…

wordpress admin lente 1
Activer tout !

Et ils supposent que “plus il y a de cache, mieux c’est”. Donc, ils cochent cette case et vaquent à leurs occupations… C’est aussi simple que ça !

Pas étonnant qu’un plugin comme WP Rocket ait autant de succès, car il allie puissance, efficacité… et simplicité !

Pour télécharger WP Rocket avec une promotion de 10%, n’hésitez pas à passer par mon lien d’affiliation →

Malheureusement, les utilisateurs de W3 Total Cache qui font des réglages maladroits se retrouvent parfois avec une interface d’administration qui commence à être aussi lente qu’une tortue qui a de l’arthrite.

Cela ressemble à votre situation ? Vous utilisez W3 Total Cache ?

Le problème en activant toutes les options de cache de W3 Total Cache est que cela active deux mauvaises options qui sont le “Database caching” et “l’Object cache”.

Bien que ces méthodes puissent améliorer vos performances dans certaines situations, elles sont tout aussi susceptibles de ralentir votre site. La raison est que le “Database caching” et “l’Object cache” vont remplir la Mémoire de votre serveur afin d’enlever la pression mise sur votre Base de données.

Si vous avez un serveur dédié, cela peut accélérer votre site. Mais si vous êtes sur un hébergement partagé bon marché comme la plupart des gens, cela va ralentir votre site, parce que vous êtes plus susceptible d’atteindre les limites de votre mémoire RAM, et celles de la base de données MySQL du votre serveur d’hébergement.

Donc ! Première étape : si vous utilisez un plugin de cache (en particulier W3 Total Cache), assurez-vous de désactiver le “Database caching” et “l’Object cache”

Pour voir si cela règle votre problème :

dashboard lent wp

Les plugins de performance comme W3 Total Cache, ou même Asset CleanUp (que j’aime beaucoup), vont opérer des changements profonds dans la manière de fonctionner de votre site WordPress. Soyez donc attentif aux options que vous activez.

14. Utiliser des “page rules” judicieuses dans CloudFlare

Si vous n’utilisez pas CloudFlare, vous pouvez passer au dernier conseil. Sinon, vous devez absolument vérifier ce qui suit.

La plupart des gens suivent le processus de paramétrage de CloudFlare, vérifient que ça fonctionne, et on s’arrête là pour aujourd’hui.

Mais pour maximiser la performance de votre site, vous devriez réellement prendre un peu plus de temps pour modifier les réglages qui suivent.

Un levier à actionner est d’Exclure votre “wp-admin” de CloudFlare.

Le célèbre CDN lui-même recommande de faire ce réglage pour éviter de détériorer l’expérience de votre Tableau de bord WordPress.

Pour ce faire, rendez-vous dans Page Rules dans votre compte CloudFlare :

Ensuite, créez une nouvelle règle pour “example.com/wp-admin*”. Désactivez Performance et Apps.

Rappel : ces changements n’affecteront que votre admin WordPress – tous les avantages de Cloudflare seront toujours actifs sur la partie publique de votre site.

example.com/wp-admin* – Désactiver Performance & Apps

C’est tout ! Cloudflare va maintenant ignorer votre dashboard WordPress, et vous bénéficierez d’une expérience non altérée par Cloudflare, dans votre Admin WP.

15. Tenter de repasser sur le thème par défaut Twenty Seventeen et désactiver son Page Builder

Ceci est un peu la tentative de la dernière chance, mais si rien d’autre n’a fonctionné, essayez quand même de revenir sur le Thème par défaut Twenty Twenty-Two, ainsi que de désactiver votre Page Builder (Elementor, Divi, etc).

Parfois, les Thèmes et Page Builders, en particulier ceux qui embarquent beaucoup de fonctionnalités, peuvent créer beaucoup de requêtes ou contenir des erreurs (jQuery, entre autres) qui peuvent ralentir votre site. Si la version actuelle de votre thème est buguée, cela peut même affecter les performances de vos visiteurs (Front end), en plus de votre vitesse côté admin (Back end).

Si basculer temporairement sur Twenty Twenty-Two et désactiver votre Builder coïncide avec un notable regain de vitesse dans votre dashboard, alors, vous avez presque trouvé le coupable. Il vous reste à prendre des mesures spécifiques à votre thème et/ou votre Page Builder.

Résumons les solutions pour réparer un Admin WP lent…

Il en va de votre qualité de vie ! Une interface d’administration WordPress lente peut être un vrai enfer au quotidien, pas vrai ? 😁

Votre site WordPress fonctionne (plus ou moins), mais ces lenteurs rendent votre travail sur WordPress extrêmement pénible !

Dans cet article, j’ai abordé 15 points qui pourraient vous aider à optimiser la vitesse de chargement de votre backend WordPress.

Les deux causes principales sont :

  • Un Hébergement Web de faible qualité (allez voir EasyHoster que diable ! 😁)
  • Un plugin dévoreur de ressources
En quoi l’hébergement peut causer un WP Admin lent ?
Pour pouvoir partager leurs serveurs entre les clients, les hébergeurs Web sont contraints de limiter les ressources de votre hébergement.
En quoi les plugins installés peuvent causer un WP Admin lent ?
Certains plugins (ou certaines de leurs options) peuvent créer beaucoup de requêtes vers la base de données. Détectez-les avec PHP X-RAY ! 

Pour accélérer votre panneau d’Admin WordPress, vous pouvez tenter d’économiser de l’argent sur votre Hébergement Web, en optimisant la performance de votre site avec les 15 astuces que je vous ai données ci-dessus. Mais rappelez-vous ce que je vous disais au début, même avec une grosse couche de rouge à lèvres et une perruque blonde, un cochon reste un cochon 😁

Si rien dans cette liste n’a solutionné votre problème, vous avez peut-être juste besoin de mettre quelques billes de plus dans un Hébergement WordPress rapide et sécurisé.

Jetez un oeil aux offres de…

  1. EasyHoster : pour le support et les innombrables services inclus gratuitement pour WordPress.
    Grâce au code promo BIENVENUE15, vous bénéficiez de 15% de remise sur votre première commande EasyHoster.
  2. DigitalOcean : pour ses VPS pas chers offrant d’excellentes performances, des snapshots (backups), ainsi que ses installeurs automatiques efficaces (par exemple, pour installer cPanel, Plesk, DirectAdmi,, etc).
    En vous inscrivant à DigitalOcean via mon lien d’affiliation, vous recevrez 100$ offerts sans engagement (idéal pour tester un VPS) →

Si par contre, c’est en frontend que votre site WordPress est lent, vous pourriez continuer vos recherches en lisant l’article 5 conseils pour accélérer son site WordPress et améliorer son référencement Google sur CoeurDuWeb.com.

Many thanks à Colin Newcomer (rédacteur freelance anglophone) pour son article original “9 slow WordPress dashboard remedies for a faster admin panel” et merci au blog WP Buffs d’avoir accepté que je publie cette traduction légèrement adaptée à la sauce Mr WP. Cheers 😉