Hey hey ! 😀 

Vous savez, les technologies évoluent et le marché « du site web clé en main » semble bien juteux. On dirait que proposer la création d’un site pas cher, voire gratuit, pour vendre des options payantes derrière, c’est assez lucratif, non ? Je pense que oui, quand je vois le chiffre d’affaires généré par certains des acteurs du milieu.

Moi, je suis à fond dans WordPress, vous savez bien.

Après, les plateformes concurrentes évoluent, même pour l’e-commerce, c’est abusé à quel point on parle de…

Shopify

…par exemple.

shopify

Même ma vielle tante Margarète m’en parlait l’autre jour.

Nicolas, Mister WordPress… ?
Dois-tu t’inquiéter, en tant qu’architecte expert WordPress ?

Messieurs dames, qu’en pensez-vous ? 🙂

Je vais vous le dire. Mais d’abord, un mot sur…

WIX

Vous savez, ici, en Asie, où je vis, on a qu’une seule chaîne de télévision. C’est « TV5 monde ». Du coup, quand tu allumes ta télé, tu as 30% de chance de tomber soit sur

  • « Questions pour un Champion »,
  • soit Drucker « Vivement dimanche »,
  • soit la série « Plus belle la vie ».

Je ne sais pas si vous connaissez cette série, mais dedans, ils passent leur temps à faire des placements de produit pour WIX ! C’est trop drôle comment c’est mal fait 😀

Dans la série, tu as toujours un entrepreneur qui vient de créer son entreprise et qui a réalisé son site en 5 minutes grâce à WIX. Gratuitement, bien sûr ! Et il a immédiatement eu ses premiers clients grâce à cela, genre, en 2 jours seulement.

wix

Quand je pense que j’ai galéré pendant des années pour être rentable. Si seulement j’avais eu WIX.

Quel con ! 😀

Bon, j’exagère peut-être un peu, mais c’est le souvenir que j’ai gardé de ces placements de produits grossiers.

Personnellement, mon expérience avec Wix se résume à ça :

  • des clients Wix me contactent parce qu’ils veulent se barrer de WIX
  • je peine à me connecter à leur interface d’édition tellement c’est peu ergonomique, à mon goût
  • pareil, le constructeur de page, j’y comprends tellement rien que je me dis que mon client est un génie d’avoir réussi à pondre un truc ‘pas moche’ avec cet outil
  • on migre le site depuis Wix vers WordPress en semi-manuel (bah oui, Wix veut que vous restiez sur Wix, donc il ne propose pas d’outil d’export de données officiel, malin !)
  • on fait pointer le domaine vers le vrai site WordPress avec un hébergement professionnel et basta, ciao !

Pourtant, je vois des trucs jolis qui sont faits avec ça. Sans rire.

Bon. La plupart des choses que j’ai vues n’étaient pas compatibles mobiles. Le Responsive Design, ça ne s’improvise pas avec un constructeur de page qui était en ‘flash’ il n’y a pas si longtemps que ça…

La vie, ce n’est pas le pays des bisounours : quand tu peux faire à peu près tout ce que tu veux avec des cliquer-glisser et des coups de pinceau n’importe comment, il ne faut pas s’étonner si le code source est dégueulasse… limite ‘crypté’ si tu n’as pas souscrit à l’option SEO à 100 balles par an.

Mais bon, voilà. Pour celui qui veut un site Web à indiquer sur ses cartes de visite et qui n’a rien d’autre à foutre de ses soirées que de faire son site lui-même, en tripotant, en cliquant dans Wix… c’est bien Wix.

Je n’ai aucune animosité envers ce genre de service. Si je voulais, il me suffirait de faire comme eux. Par exemple, il existe des pages builder open source corrects comme grapesjs.com. N’importe qui, demain, peut prendre ça, faire un Wix et le mettre à disposition des gens. Il y aura des clients à coup sûr !

Après, faut vouloir se lancer dans ce genre de business. Donner l’accès gratuit à la création d’un site, ça doit demander beaucoup de travail de modération et ça doit coûter cher en ressources pour héberger les données de tous ces gens qui viennent profiter du gratuit, mais qui n’investiront jamais un centime dans votre service !

Orson.io

En complément à Wix, n’hésitez pas à relire le comparatif que nous avons publié entre Orson et WordPress, ainsi que l’interview de Stanislas Almeida.

La différence de leur solution : c’est qu’il faut payer un petit quelque chose pour pouvoir entrer.

Traduction : Orson.io, c’est pour les professionnels qui ont compris qu’un outil qui fait gagner du temps et/ou de l’argent, ça se paye ! (un peu) 😉

Bon. Si je continue mon tour d’horizon. Qu’est-ce qu’on a d’autres ?

Jimdo

C’est un peu moins utilisé que Wix. 5 à 10 fois moins d’utilisateurs, ce qui reste énorme. Pour le manque d’utilisateurs, je pense qu’ils devraient s’arranger avec Drucker ou « Questions pour un Champion » pour voir s’il reste de la place, pour faire un peu de promo.

Jimdo

À part ça, c’est un peu le même délire que Wix, avec un peu moins de thèmes. Ils garantissent le Responsive Design, mais bon… Wix aussi, mais j’ai vu des trucs contraires, donc, il faut vérifier.

Il parait que Jimdo vous permet de mettre du HTML dans votre site contrairement à Wix ? Et comme Wix, vous aurez besoin de passer à la caisse dès que vous voudrez professionnaliser le truc, par exemple, en liant un nom de domaine professionnel, par exemple.

En vérité, il y a assez peu de choses gratuites dans ces trucs-là, faut pas rêver.

WIX vs Jimdo

Le mieux à faire, tant que vous y êtes, c’est d’ouvrir les deux services et de cliquer partout jusqu’à ce que vous soyez plus accroché par une interface que par l’autre. J’estime à 3 heures le temps de vous faire un avis, alors si vous pouvez vous permettre de perdre tout ce temps, allez-y.

Ah, on me dit que j’oublie quelqu’un !

Weebly

Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Vous êtes encore nombreux comme ça ?

Il paraît que de tous ces services, Weebly est celui qui a le « constructeur de site » le plus simple à prendre en main. Ben, ça, c’est chouette déjà !

Weebly

Et puis, les webdesigns sont modernes et il y a des layouts, des mises en page de page (logique) qu’il suffit d’intégrer en 1 clic et de modifier, un peu comme dans le thème Divi pour ceux qui connaissent vaguement WordPress 😉

Bon, après, vous restez limité dans les templates et extensions qu’ils proposent.

Ah ben oui ! Ça prend du temps de créer des millions de webdesigns l’air de rien, il n’y a pas de miracle.

Sinon, si vous voulez faire un blog avec votre Weebly, il ne sera jamais aussi bon qu’un WordPress, c’est sûr. Mais voilà quoi, on fait avec.

Oh et il y a…

Squarespace

… aussi ? Non, mais vous faites chier les mecs ! 😀

Bon, vite-fait…

Squarespace c’est très populaire en fait.

On peut faire des trucs jolis et compatibles mobiles avec ce truc. Et puis c’est assez personnalisable. Par contre, jusqu’à nouvel ordre, le design de la version mobile ressemblait à de l’AMP (donc, très light). Oubliez de faire des jolis trucs sur mobile.

Squarespace

Et puis, si vous voulez transformer votre site en eCommerce, ça sera avec le mode de paiement Stripe ou PayPal et rien d’autre ! Ah, oui, forcément, lorsqu’on a un CMS open source comme WordPress, avec WooCommerce, on dispose de tous les plugins qui vont bien pour proposer tous les modes de paiement qu’on veut à nos clients.

Basique, simple

Lorsqu’on est une société privée comme celles que je viens de citer, on fait un partenariat avec une ou deux banques, point barre.

C’est ça la différence entre l’open source (libre) et les solutions propriétaires.

En vérité, dès demain, si la société vous dit que vous devez payer 100€ par jour pour garder votre site en ligne, rien ne l’en empêche. Alors que le code de WordPress et de WooCommerce, vous pouvez en faire ce que vous voulez. Vous voyez ?

Blogger

Non non, ce n’est pas un troll. Je voulais vraiment vous dire un mot sur Blogger.

Blogger.

Le service de blogging de Google.

Non, vous ne voyez pas ?

Blogspot ?

Toujours pas ?

Non mais oui, c’est vrai. Vous avez raison.

Sérieusement, qui a déjà suivi un gros blog influent qui tournait sur Blogger ?

Ah ! 😀

C’était bien essayé, mais… même Matt Cutts, la star de la team Google Search… même lui, il utilise WordPress pour son blog et n’a même pas voulu de Blogger 😀

Nicolas Laruelle avec Matt Cutts

( Photoshop fait des miracles 😀 )

Donc, bon… vous faites ce que vous voulez hein !

WordPress avec EasyHoster

Ah, on dirait que c’est le moment de placer mon produit.

En fait, je n’ai pas envie de vous dire grand-chose à part de lire cette merveilleuse page de vente que j’ai faite moi-même tout seul comme un grand l’autre soir : www.easyhoster.com/site-wordpress.php

Hébergement WordPress : créer un site gratuit

Cela fait quelquefois que je vous parle d’EasyHoster, donc vous commencez à connaître le service.

En fait, il est vrai que, souvent, chez les hébergeurs Web, le support technique fait défaut. Voilà. Donc, ce que j’ai voulu faire, c’est une offre où le support technique est vraiment au taquet pour aider le client si nécessaire. Et puisqu’on s’y connait pas mal, on peut se permettre de vous installer WordPress et vous donner quelques explications dans la foulée si nécessaire. C’est gentil, n’est-ce pas ?

WordPress est mort, vive WordPress ?

Voilà ma conclusion : RASSUREZ-VOUS !

WordPress n’est pas près de disparaitre. Même si les autres trucs évoluent.

Comme je le disais ici à Maximilien Labadie, l’open source aura toujours un temps d’avance. En effet, nous sommes des milliers à contribuer gratuitement au code source de la solution, ou aux extensions tierces, thèmes, bouts de code, traductions, etc. Alors que Wix, Jimdo, Weebly, Shopify, Squarespace et compagnie, cela reste des sociétés privées (ho! qui a cité Prestashop ?), avec un code propriétaire. Les développeurs, chez eux, s’ils ne touchent pas un salaire, ils se barrent ailleurs !

Nous, barbus, chez WordPress, qui mangeons des pâtes blanches tous les jours, on bosse gratos !

 😀 c’est pour rire ! Lorsqu’on développe un truc sympa pour WordPress, on aime tellement l’outil et la communauté qu’il y a derrière, que, naturellement, on partage son travail aux autres. Comme ça les copains peuvent, à leur tour, apporter leur contribution à notre bout de code, et ainsi de suite…

C’est une belle mentalité, ouais, je trouve aussi !

WIX, Jimdo, Weebly, Squarespace, Shopify… utiles ?

Oui. Ces services ont leur raison d’être. Il y a un marché pour eux, mais je ne pense pas qu’il soit possible qu’un jour, ce genre de services ait le potentiel de détrôner complètement une machine de guerre comme WordPress, surtout quand on voit comment l’outil évolue.

Alors, oui, c’est un peu plus compliqué de se former à WordPress, au départ, qu’à Blogger ou à Weebly… pour sûr ! Mais c’est normal parce que l’outil est ultra-puissant, extensible à l’infini, no limit, tout ça, tout ça. Dès que tu prémâches un peu le travail au peuple, tu perds en évolutivité, c’est certain.

Donc, allez-y, n’hésitez pas à vous former à WordPress. Vous n’aurez pas perdu votre semaine.

Créez un child-theme (c’est tout vide et ça prend 10 minutes à comprendre). Mettez un peu de PHP dans le fichier functions.php de votre thème pour voir ce que ça fait. Essayez d’utiliser un hook. Créez un template de page WordPress du genre page-12345.php ou page-montemplate.php

Vous trouverez facilement toutes les infos dans le codex WordPress.org.

Régalez-vous avec tout ça et tout ira bien. Promis.

Hey svp ! N’oubliez pas de laisser un commentaire en fin d’article, c’est pour améliorer mon SEO.

Bisous et d’avance bonne soirée 😉

Vos commentaires sont très appréciés ci-dessous !

Veuillez cependant respecter les bonnes pratiques de commentaires sur les blogs, sinon votre message s'autodétruira après 10 secondes entre mes mains.

  • Vous devez avoir lu l'article, sinon je m'en rendrais compte, et boom !
  • Vous ne pouvez renseigner aucun mot clé SEO dans le champ "nom" (pseudo, nom de société, pas de souci).
  • Vous pouvez renseigner votre "Site Web", vous aurez un lien dofollow, je suis gentil. Par contre, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un lien qui sert à vous identifier en tant qu'individu (site de votre société, votre blog perso, votre chef d'œuvre WordPress...). Je refuse donc : les sites de vos clients, les pages internes que vous peinez à booster, les MFAs sans intérêt, les serruriers, rachats de crédits et autres saloperies.
  • Vous devez avoir un avis sur le sujet abordé (même contradictoire) ou au moins poser une question pertinente. Si vous souhaitez juste me montrer votre gratitude éternelle, faites-le avec un retweet ou un partage Facebook. Donc pas de "merci très bel article" qui n'apporte rien.

À vos plumes !