Cette treizième « interview » est un peu particulière. Il s’agit de l’interview vidéo de Nicolas Laruelle, fondateur de l’agence de communication digitale Kim Communication (clin d’œil).

Tout comme Mister WordPress, Nicolas est expatrié en Asie  (clin d’œil, clin d’œil).

Lorsqu’on est une société offshore, pour convaincre les clients de faire appel à nous, il faut se montrer convaincants, certes, mais d’abord prouver qu’on existe vraiment. Il serait vite fait, à la vue d’une présentation statique et corporate sur Internet d’imaginer que l’on soit une entreprise fantôme ou je ne sais quoi… Ces phénomènes existent bel et bien sur le Web. Il convient donc de rester méfiants sur Internet, à chaque instant et en particulier avant une transaction commerciale.

C’est donc la raison pour laquelle Nicolas a décidé de quitter son ordinateur pendant 15 minutes pour répondre à quelques questions, face caméra. Comme ça, pas de doute pour les clients !

Je profite des « interviews d’experts de Mister WordPress » pour déposer ici la retranscription textuelle de cette interview. Ça fera aussi plaisir à notre ami Google. Amusez-vous bien 😉

Mister WP

 

Bonjour Nicolas, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour. Oui, je peux me présenter 😉

Je m’appelle Nicolas Laruelle. Je suis belge originaire de Huy en province de Liège. J’ai fait mes études dans la région.

D’abord j’ai obtenu une qualification en informatique. Ensuite, un BAC+3 à la Haut École de la Province de Liège (ou un graduat comme on dit chez nous) en « Techniques Infographiques spécialisation Multimédia ».
En vérité, je me souviens surtout qu’on a fait beaucoup de développement Web et de webdesign ; en plus de Photoshop.

Et puisque j’étais déjà passionné par ces domaines depuis l’enfance, j’ai pu facilement obtenir une Grande Distinction. Ça fait toujours plaisir.
Sinon, en tant que « digital nomad » qui se respecte je suis passionné de voyages et plus particulièrement de découvertes culturelles. 🙂

Qu’avez-vous fait en sortant des études ?

J’ai immédiatement créé ma boite ! C’était en 2009, quelques jours après ma proclamation d’étudiant.

J’ai eu plusieurs statuts. D’abord freelance attaché à une société de portage salarial française appelée WebPortage. Je travaillais du côté de Liège sous la dénomination 2DWEB.

Ensuite, l’activité a déménagé à Louvain-la-Neuve, la Silicon Valley belge. J’en ai profité pour créer une structure enregistrée en Belgique et j’ai rebaptisé l’entreprise « Kim Communication ». Je ne voulais plus être réduit uniquement à l’infographie 2D et au WEB puisque nous proposions déjà tous les services d’une agence de communication digitale comme la publicité ou la consultance en webmarketing.

Voilà. Donc j’ai créé tout de suite ma propre entreprise en fait.

Liège, Louvain-la-Neuve… L’agence Kim Communication n’arrête pas de bouger ?

Ah oui ! C’est le moins qu’on puisse dire 🙂

Effectivement en 2014, en voyant les opportunités que pouvaient nous offrir la technologie et la mondialisation, nous avons pris une grande décision.
Nous avons contacté tous nos clients pour leur annoncer deux nouvelles :

  1. Nous allons revoir notre tarif horaire à la baisse.
  2. Nous ne pourrons malheureusement plus venir prendre le café dans vos bureaux, mais uniquement discuter avec vous en visioconférences Skype. Ce qui fonctionne aussi très bien.

Nous avons donc tout clôturé proprement en Belgique en se faisant aider par notre cabinet d’experts-comptables, la fiduciaire Montgomery ; et nous avons sauté dans le premier avion pour Hongkong où nous avons pu enregistrer la nouvelle société. C’était surtout pour rencontrer le banquier. Cela fait des années qu’on ne peut plus ouvrir de compte bancaire à Hongkong, à distance, sans se présenter personnellement pour l’ouverture du compte.

Donc depuis, nous sommes installés en Asie et la société se porte très bien puisque chaque année nous avons un taux de croissance assez significatif. La croissance est exponentielle…

Et nous sommes d’heureux expatriés ! 😉

Que dites-vous aux gens qui hésitent à faire appel à vous parce que vous êtes délocalisés ?

Ah ! Les indécis, qu’est-ce que je leur dis ?

Je leur dis de choisir une agence en France ou en Belgique. Ce n’est pas ça qui manque. Et toutes les agences de chez nous sont toujours très honnêtes et dévouées n’est-ce pas ?

Vous savez, dans un secteur comme le nôtre, il faut avancer dans la confiance. Ce n’est pas parce que votre agence est locale qu’elle va s’impliquer réellement dans votre projet et que vous en aurez pour votre argent. Justement, chez Kim Communication nous devons faire deux fois plus d’efforts pour mettre nos clients en confiance et les convaincre de continuer à travailler avec nous ?

Après, si le prospect se sent anxieux de nous voir à l’étranger, il vaut mieux qu’il continue à travailler avec un prestataire situé en France ou en Belgique.

Nous apprécions avoir une clientèle qui a compris notre démarche et qui partage notre vision. Nous vivons nos rêves et c’est également le cas de la plupart de nos clients. Les plus conservateurs, eux pourront trouver de nombreuses agences dans l’annuaire téléphonique local. Et ils recevront probablement pleins de devis 😉

En deux mots, c’est au client de voir s’il désire faire confiance à notre agence malgré notre délocalisation.

À lui d’utiliser son jugement personnel et de faire son choix.

Quels services offrez-vous ?

À force de vouloir tout faire tout seuls et d’avoir beaucoup de mal à déléguer certaines tâches, nous sommes devenus très polyvalents.

Nous offrons tous les services de communication digitale. De A à Z.

  • Du conseil personnalisé en webmarketing.
  • Du design de logo ou d’identité graphique complète.
  • De la stratégie promotionnelle : e-mailing, publicité sociale ou sur les moteurs de recherche (référencement), etc.
  • De la stratégie de contenu et de la rédaction pour vos supports promotionnels.
  • De l’hébergement de sites web haute performance, avec un haut niveau de support, de fiabilité et de sécurité pour vos données.
  • De la sous-traitance, si vous êtes une autre agence qui a besoin de renfort.
  • La création d’applications mobiles.
  • Et bien sûr, majoritairement, la création ou la refonte de sites Internet de différentes envergures ; des boutiques en ligne ; des sites WordPress ; ou n’importe quoi d’autre…

L’avantage pour nos clients, c’est qu’ils n’ont pas besoin de passer par de nombreux prestataires. Puisqu’ils sont satisfaits chez Kim Communication, ils ne vont pas prendre de risque en cherchant une autre société, par exemple pour se faire réaliser un logo, une application mobile ou améliorer leur référencement Google.

On fait tout ! Nous sommes po-ly-va-lents ! 🙂 Professionnels aussi, sérieux et nous avons tous fait des études supérieures. Voilà !

Combien ça coûte un site Internet ?

Combien ça coûte une voiture ?

Vous me direz que « ça dépend ».

Si je suis un jeune célibataire, je peux feuilleter les petites annonces et trouver un petit véhicule Renault d’occasion pour 2.000 euros. Cela conviendra très bien pour aller faire mes courses et rendre visite à Mamy le dimanche. Enfin, ça conviendra pendant quelques années…

Par contre, si je suis un homme d’affaires mûr et père de famille, je peux me rendre chez le concessionnaire et faire l’acquisition d’un joli 4x4 Land Rover full option à 100 ou 150.000 euros, vous voyez.

Demander « le prix d’un site Internet » n’a pas plus de sens que de demander « combien coûte une voiture ».

Il faut nous dire quelle gamme de site Internet vous désirez, donc quel est votre budget. C’est obligatoire. Il n’est pas possible de répondre à la question « combien coûte un site Internet » et en même temps, proposer un service personnalisé.

Et si le client ne connait pas son budget ?

Oui, ça arrive. Souvent même.

Chez Kim Communication, nos offres de prix sont faites sur mesure et nous nous adaptons à presque tous les budgets réalistes, à partir du moment où nous le connaissons, ce budget. On ne fait pas de packs tout prêts avec des prix fixes.

Chaque projet est unique !

Effectivement, parfois, des prospects nous contactent avec un projet ambitieux, et en discutant un peu avec eux, nous nous rendons compte qu’ils ne savent pas du tout combien ils doivent investir pour leur site Internet. Dans ce cas-là, nous leur conseillons de ne pas brûler les étapes ; de revoir leur plan d’affaires (leur « business plan ») et de nous revenir avec une enveloppe budgétaire réaliste.

Ensuite, en nous basant sur cette information, nous faisons une offre adaptée aux ambitions et aux moyens du client.

C’est la seule manière de fonctionner efficacement et de ne pas vendre un luxueux 4x4 à un jeune célibataire, ou une vielle Renault à un homme d’affaires expérimenté ? 😉

Donc, chez Kim Communication, si on vous demande votre budget, sachez-le : c’est pour votre bien. Et sûrement pas pour fixer un tarif « à la tête du client » !

Puisque vous êtes délocalisés, êtes-vous moins cher que vos concurrents ?

Oui et non. Vous savez, il y a toujours moyen de trouver quelqu’un de « moins cher », mais à quel prix ? 😉 Vous voyez ce que je veux dire.

Vous imaginez bien que nos prix sont assez avantageux de par notre délocalisation ?
Nous avons directement répercuté nos nombreux avantages sur nos tarifs.

Concrètement, imaginez que vous dépensiez 5000 euros dans notre agence semi-offshore, le service que nous pourrons vous offrir devrait être équivalent à celui dont vous bénéficieriez en dépensant « 10.000 euros », donc le double, dans une agence locale en France ou en Belgique par exemple.
Chez nous, en Europe, les sociétés sont étranglées par les impôts, c’est bien connu.

Voilà en bref, vous dépensez 5.000€ en Europe, cela vaut 10.000€ chez nous. C’est vraiment très avantageux.

Vous savez, nous sommes une agence avec un haut niveau de compétences. Beaucoup de petites entreprises ne pourraient pas s’offrir nos services si nous étions basés en Europe. Alors qu’avec notre délocalisation, nos tarifs deviennent accessibles, pour une qualité aux normes Européennes, en français, avec un prestataire qui vous comprend. Pas des sous-traitants Indiens ou du Maghreb qui sont bien gentils et sûrement très doués, mais qui n’ont pas grandi en Europe.

Culturellement, cela fait toute la différence pour votre projet.

Et en fonctionnant ainsi, nous économisons sur certains frais. Nous n’avons pas de frais de déplacement et nous ne payons pas d’agents commerciaux qui s’invitent dans votre salon pour vous faire signer un contrat de force.

Chez nous, vous avez un « project manager » personnel et il se tiendra à votre disposition pour des visioconférences Skype. En plus, c’est plus écologique 🙂

C’était bien sympa, à l’époque, d’aller au restaurant avec les clients et faire passer ces frais dans la compta. Mais aujourd’hui, nous ne voyons vraiment plus l’intérêt de faire 50 ou 100 kilomètres uniquement pour discuter avec nos clients.

C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas hésité à nous délocaliser. Et heureusement, nous n’avons pas perdu un seul client dans la transition.

Donc, est-ce que nous sommes « moins chers » ? Non.

Est-ce que notre rapport qualité-prix est imbattable ? Je pense que oui 😉

Quels sont vos autres points forts chez Kim Communication ?

Vaste question. Je vois peut-être 5 choses qui nous différencient réellement.

Point fort numéro 1 : chez Kim Communication, on vous « conseille ». On fait du conseil personnalisé.

Point fort numéro 2 : si vous désirez gérer certaines choses vous même : on vous forme à utiliser votre outil. Mais nous sommes également là pour effectuer tous types de tâches à votre place. Sur demande, on se charge de tout pour vous, à la carte.

Point fort numéro 3 : nous répondons à toutes les questions, souvent 7j/7 et dans des délais assez incroyables ! Il y a toujours quelqu’un pour répondre aux e-mails ou organiser une visioconférence. Offrir une grande réactivité à nos clients demande un peu d’organisation, c’est-vrai, mais cela est l’une de nos priorités.

Point fort numéro 4 : on propose des solutions évolutives. Vous êtes une jeune entreprise ? On crée un petit site efficace. 2 ans plus tard, vous avez besoin de faire évoluer ce site ? On s’en occupe également ! Il n’y a pas de limite.

Point fort numéro 5 : surtout, chez Kim Communication, nous offrons un vrai service de maintenance et de suivi annuel. Nous ne laissons pas tomber nos clients. Nous sommes là pour eux. Toute l’année !

Vous savez, créer un site Internet et ne plus jamais avoir de nouvelles du client ; ne pas savoir s’il a réussi dans ses affaires ; c’est vraiment quelque chose que nous n’aimons pas beaucoup chez Kim Communication.

Donc, pour résumer :

  • conseil
  • le choix entre autonomie ou service
  • réactivité
  • évolutivité
  • et dévouement, toute l’année

Ce sont nos points forts.

Qui sont vos clients ?

Nos clients sont d’aimables personnes qui ont accepté de nous faire confiance les yeux fermés et donc des personnes que nous tentons de ne jamais décevoir, quotidiennement.

Il s’agit aussi bien de PME que d’indépendants. Nous avons même quelques particuliers.

La majorité de nos clients sont en Belgique. Nous faisons de la publicité uniquement sur notre territoire et le bouche-à-oreille fonctionne au niveau local. Mais puisque nous sommes spécialisés en WordPress, nous recevons pas mal de demandes venant aussi de la France, entre autres.

Humainement, nous sommes toujours ravis d’accueillir des clients qui sont ouverts aux conseils.

D’une manière générale, si nous sentons qu’un prospect est persuadé d’avoir la science infuse et ne souhaite avoir aucun conseil de notre part, nous préférons si possible lui proposer de faire appel à quelqu’un d’autre.

Lorsqu’on voit un client foncer droit dans le mur, exécuter ses « ordres » et ne pas pouvoir mettre notre expérience au service du projet en émettant des suggestions, cela ne nous motive vraiment pas.

Donc, qui sont nos clients ? Et bien, ce sont de vrais partenaires, en quelque sorte.

Merci Nicolas, un dernier mot ?

Oui bien sûr. Je remercie sincèrement ceux qui ont pris le temps d’écouter tout ça ! Et si l’aventure vous intéresse, venez tout simplement.

Voilà, merci beaucoup. C’était un plaisir 😉

Site web : www.kim-communication.com

Me suivre sur Twitter : twitter.com/MisterWordpress (bah oui, Mister WordPress, c’est moi)

N’hésitez pas à me laisser des commentaires ci-dessous.

Vos commentaires sont très appréciés ci-dessous !

Veuillez cependant respecter les bonnes pratiques de commentaires sur les blogs, sinon votre message s'autodétruira après 10 secondes entre mes mains.

  • Vous devez avoir lu l'article, sinon je m'en rendrais compte, et boom !
  • Vous ne pouvez renseigner aucun mot clé SEO dans le champ "nom" (pseudo, nom de société, pas de souci).
  • Vous pouvez renseigner votre "Site Web", vous aurez un lien dofollow, je suis gentil. Par contre, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un lien qui sert à vous identifier en tant qu'individu (site de votre société, votre blog perso, votre chef d'œuvre WordPress...). Je refuse donc : les sites de vos clients, les pages internes que vous peinez à booster, les MFAs sans intérêt, les serruriers, rachats de crédits et autres saloperies.
  • Vous devez avoir un avis sur le sujet abordé (même contradictoire) ou au moins poser une question pertinente. Si vous souhaitez juste me montrer votre gratitude éternelle, faites-le avec un retweet ou un partage Facebook. Donc pas de "merci très bel article" qui n'apporte rien.

À vos plumes !